Gratitude

Personne n’est né de la dernière pluie, n’est-ce pas ? Je marche mon propre chemin désormais mais je suis profondément redevable à de nombreux enseignant(e)s qui m’ont mis sur la voie avec bienveillance, gentillesse et patience. Beaucoup de patience. J’exprime ici ma gratitude aux plus importantes d’entre ces personnes, sans oublier celles et ceux que je ne cite pas ici, ainsi que les ami(e)s avec qui j’ai fait un bout de route et les consultant(e)s qui m’ont fait la grâce de me donner leurs rêves à écouter. S’il ne devait rester qu’une seule chose de cette belle aventure qu’est l’existence, puisse cela être la gratitude ! Merci ! Merci…

En ordre alphabétique, car il n'y a aucune préséance dans mon cœur :

Nicolas Bornemisza


Nicolas est mon mentor en matière d’interprétation des rêves, une « ceinture noire » qui m’impressionne toujours. Il est le créateur de la méthode du Yoga Psychologique, dont je suis un adepte, et l’auteur d’un livre passionnant avec Marie-Lise Labonté : « Guérir grâce aux images intérieures ». De Nicolas, je garderai toujours entre autres choses le souvenir de la façon dont il s’est présenté lors de notre rencontre en déclarant : « je ne suis pas un analyste jungien, je suis un anarchiste jungien ». Tiens donc, moi aussi ! 

http://www.yogapsy.org 

Chandra Kala


Chandra incarne pour moi l’impeccabilité de la centration dans une rigueur qui enseigne par l’exemple. Elle a intégré différents enseignements hérités de la grande sagesse orientale aux approches énergétiques de croissance occidentales. Elle m’a donné à comprendre comment on peut partir « à la recherche de l’âme par le corps ». Je ne peux que recommander à toute personne engagée sérieusement dans l’investigation d’aller se frotter au koan « qui suis-je ? » dans la retraite Satori qu’elle dirige de main de maître. De Chandra, j’emmène en particulier une histoire zen : Le disciple demande « quelle est la voie ? » et le maître répond : « c’est la perception aiguë de l’évidence des choses ».

http://chandra-kala.com

Paule Lebrun


Paule est la fondatrice de l’école Ho Rites de Passage où j’ai fait mes classes de passeur. Elle m’a communiqué l’amour du théâtre rituel et de la poésie en action. Elle est l’auteure de deux livres « Quête de vision, Quête de sens » (2013) ainsi que « La Déesse et la Panthère » qui regroupe ses chroniques au Guide Ressources. Bien sûr, je ne puis évoquer Paule sans inclure dans ma reconnaissance son compagnon Gordon Robertson. De Paule, j’emporte partout que « La vie n’est pas un problème à résoudre mais un mystère à vivre ».

http://www.horites.com

 Ma Premo


On ne présente pas Ma Premo ! Ma bouche s’y refuse absolument. Pionnière des approches tantriques au Québec, de la sexualité sacrée et des rites de la déesse, elle est l’auteure d’un très beau livre sur « la célébration sexuelle » et une merveilleuse guide dans les espaces extatiques de la vie. Quelqu’un m’a fait l’honneur un jour de me dire voir dans mes yeux la même flamme de liberté que dans ceux de Premo. Je revendique cette filiation dans la victoire de la joie et j’emmène partout cette flamme, un peu incendiaire…

http://mapremo.veruschka.ca 

Richard Moss

  
Richard est le plus merveilleux enseignant qu’il m’ait été donné de rencontrer. S'il acceptait ce titre, ce serait mon maître spirituel mais il suffira de dire qu'il incarne la liberté que j'ai toujours cherchée. Il est l’auteur internationalement reconnu de nombreux livres, parmi lesquels mon préféré est certainement « le second miracle », et il communique en toute simplicité dans ses ateliers et retraites ce que peut signifier d’être pleinement et radicalement vivant, conscient. Je dois à l’exemple qu’il m’a donné la confirmation essentielle de ce que le travail du rêve est une voie méditative. Je n’oublierai jamais son motto qui veut que « celui que je suis commence maintenant ! »

http://richardmoss.com

Gilles Wurtz


Gilles transmet le chamanisme celtique de nos ancêtres européens avec une simplicité et une rigueur époustouflante. Il est l’auteur d’un livre intitulé « Chamanisme celtique, une transmission de nos terres », et il anime régulièrement des ateliers et des rites de passage en Europe et au Québec. Pour vous faire toucher à ce que Gilles peut communiquer, il me faudrait vous faire entendre son bon rire…

http://www.stage-chamanisme.com


L’expression de ma gratitude ne saurait être complète sans évoquer avec une reconnaissance émue les grandes figures désormais ancestrales de Carl Gustav Jung — que j'aime désigner comme mon "grand-père spirituel" — et Marie-Louise Von Franz, Osho, Swami Prajnanpad, Arnaud Desjardins, Ramesh Balsekar, Christiane Singer, Etty Hillesum… et finalement la chaîne d’or qui nous relie par le cœur aux Anciens. Parmi les poètes, je citerai aussi dans un même souffle Christian Bobin, Kabir, Hafiz de Chiraz, Rumi, Rabindrah Tagore, François Cheng... 

Entre tous, c’est peut-être Hafiz qui m’est le plus cher car j’aime penser que, parce qu’il s’est quarante ans durant brisé la tête aux pieds de son maître, la voie nous est plus facile aujourd’hui. Je lui laisse le dernier mot, souriant :

The Happy Virus
I caught the happy virus last night
When I was out singing beneath the stars.
It is remarkably contagious –
So kiss me.

Traduction David Landisky, dans “the subject tonight is Love”. Ma traduction:

Le virus du Bonheur
J’ai attrapé le virus du Bonheur la nuit dernière
Quand j’étais dehors à chanter sous les étoiles.
Il est remarquablement contagieux – 

Alors embrasse-moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire